Le Grenier des Songes

le grenier des songes, une biche

Grenier des Songes

« Les greniers sont des lieux qui favorisent l’évasion. Sous les toits, entre le ciel et la terre, on est capable d’incorporer le monde et de le modifier. En vieillissant, les hommes perdent l’illusion qu’ils peuvent inventer un autre monde. Pourtant, la réalité la plus ordinaire est un aliment pour composer et recomposer. »


L’exposition, l’installation poétique de Maryse Vaugarny du Musée Sentimental, est un véritable univers qui a pris corps au Grenier du Chapitre. Au rez-de-chaussée : un immeuble et ses 264 boîtes appartements réalisés par Maryse et des participants aux ateliers d’écriture de la maison verte, la cathédrale, le musée sentimental qui continue d’enregistrer les rêves des habitants avec les écrits des visiteurs participants… ; à l’étage le Grenier des Songes avec la projection d’un court-métrage réalisé par Maryse Vaugarny et Nicolas Isabelle « Le carnaval des songes ». Une invitation au voyage.


Avec la participation des élèves de 1ère MV de Saint-Etienne – Diane Benoît, Lison Boissavy, Eva Certain, Nora Daabak, Emma Dewert, Dylan Dugimont, Marlène Fruchter, Sarah Ghaouti, Madeleine Pitois, Jade Roborg – et leurs professeurs, Marie-Claire Agnola et Violette Pouget.

GRENIER DES SONGES au Grenier du Chapitre, Cahors

Le plus difficile, c’est de ne pas expliquer, remplacer la description par la suggestion, le détail par une ombre, … se passer de commentaires. Arriver sans programme. Car le programme est à vivre, il sera ce que vous inventerez. Le fil existe.

On l’a fait. On entrait dans la ville, d’abord avec ses immeubles, ses télévisions, son musée.
L’installation de ce quartier donnait un sens à l’art d’habiter ensemble. Le quartier passeur d’histoires de vie apprend à voir et entendre autrement, questionne à travers des parcours, des univers, des rêves. Il y avait une cabine téléphonique où l’on entendait la rumeur du quartier. Vous aviez l’impression d’entrer dans ce quartier comme vous entrez dans la baignoire. Passé le grand escalier de pierre, vous arriviez dans la forêt, une biche, curieuse, vous attendait. Un kiosque, et un cinéma de plein air, avec le film qui embaumait l’espace : Le carnaval des songes.

Chaque installation est différente. Première installation en mai 2016 Gare Cabessut à CAHORS – Théâtre de Cahors – Résidence Jean-Jaurès – Département Gironde – Médiathèque St-Antonin Noble-Val – Grenier du Chapitre Cahors.

Galerie photos

flêche décorative
flêche décorative
flêche décorative
flêche décorative

Ces installations pourraient aussi vous intéresser…

Maryse Vaugarny a inventé-invité Sésame. "Je me suis raconté une histoire, explique-t-elle. Tout ce que j'ai glané m'a servi. Mon petit Sésame m'a pris par la main pour construire son abri."
C'était à l'issue de ce printemps extraordinaire et confiné. Les fleurs du papier peint avec le sable sont descendues des murs de l'appartement, elles se sont ressemées dans le tapis, devenu sable à son tour.
« Les greniers sont des lieux qui favorisent l’évasion. Sous les toits, entre le ciel et la terre, on est capable d’incorporer le monde et de le modifier. »

Ce site web n'utilise aucun cookie !

Ce site web n’utilise aucun cookie à des fins analytiques.